top of page

Le secret du serpent dans la traditions de Dieu


Le serpent de Dieu
Le serpent de Dieu

Le serpent dans la traditions de Dieu


Il est constitué d’un corps qu’il commence à se former dans le placenta de la maman. Ce placenta est une eau magique qui nourrit et construit son futur corps quand aura lieu la naissance dans l’autre monde.

Un fois né, l’homme possède 7 corps qui vont se former au cours de son existence sur terre et seront amenés à poser des écritures magiques tout autour de lui.
  1. Un corps de volonté

  2. Un corps de sentiment

  3. Un corps de pensée

  4. Un corps de conscience

  5. Une destinée

  6. Une âme

  7. Un esprit

Ce monde tout autour de l’homme est un monde subtil d’énergie qui est comme une eau qui peut être modelé, avec des forces des influences, des courants.

Cette eau est aussi appelé monde de la magie et c’est aussi le monde du serpent, le monde dans lequel il vit. C’est pourquoi cet être spirituel qu’on appelle le serpent à accès à l’homme.

Le monde de magie est une eau qui entoure l’homme.

Pourquoi est-ce un monde de magie et bien tout simplement parce ce que c’est un monde de création au sein duquel l’homme peut activer son pouvoir créateur et construire sa vie.

Le serpent est un être spirituel qui évolue dans cette eau vivante.

Ce monde spirituel, invisible mais pourtant bien réel est le monde ou l’homme va créer sa destinée, son être, sa vie, c’est un placenta qui va nourrir son futur corps.

Ce que la tradition nous rapporte est que l’eau et le serpent sont un seul être mais dans des états vibratoires différents.

Voilà ce que nous rapporte la tradition à propos du serpent.

Le serpent est un être qui n’a pas de chaleur et qui, pour vivre, doit trouver une source de chaleur comme il peut le voir dans la nature en s’exposant au soleil.

De même que le soleil réchauffe le serpent physique, l’homme est une source de chaleur et de pouvoir pour le serpent qui vit dans les mondes magiques. L’homme est comme un soleil, une lumière qui attire le serpent.

C’est pourquoi il cherche la compagnie des hommes.

Tant que le serpent demeure dans le monde de l’eau, il est quasiment inactif, mais dès qu’il parvient à entrer dans l’homme, il s’éveille.

La lumière, la chaleur, la vie de l’homme permet au serpent d’entrer dans une existence, d’acquérir de l’énergie et même au bout d’un moment de s’emparer du pouvoir créateur de l’homme afin d’instaurer son existence propre.

Le serpent détermine son existence en fonction du potentiel de l’homme qu’il est parvenu à investir.

C’est ainsi que le serpent va créer un double de l’homme auquel il va totalement s’identifier. Croyance, culture, mode, centre d’intérêt …

Ce double est entièrement créé à l’intérieur de l’homme par le serpent.

Ainsi, c’est le serpent qui définit qui est l’homme, ce qu’il fait, ce qu’il sent, ce qu’il pense et ce qu’il va devenir à travers son activité, son atmosphère de vie jusqu’à son corps physique et c’est pourquoi ces sphères gravitent autour de lui sans qu’il n’y ait vraiment accès. Le serpent créer une vraie prison autour de l’homme, l’enfermant complètement dans des illusions et subissant ainsi les créations du serpent tentateur.

L’homme devient la création du serpent et celui par qui le serpent fait apparaître son monde : ce qu’on appelle dans la tradition le monde de l’homme.

Dans ce monde, il y a la religion de l’homme dédiée au dieu du monde de l’homme, la philosophie, la justice, l’économie, toute la vie quotidienne de l’homme.

En toutes choses, il y a des doubles que le serpent a placés et qui sont devenus vivants de sa magie.

Ces doubles sont des concepts, des états d’âme, des forces créatrices qui gouvernent l’homme, l’éduquent, l’inspirent et lui enseignent comment il doit vivre et ce qu’il doit faire comme une magie qui anime son être.

Dans ce mode d’existence, l’homme devient progressivement inconscient et sans âme, alors que le serpent, lui, devient conscient de la conscience qu’il a prise à l’homme.

Il s’éveille par la vie intérieure de l’homme et devient puissant en s’emparant de son âme.

Son objectif est de renforcer sa propre existence en prenant tout ce que l’homme éveille en lui.

Si l’homme est un initié, s’il a été éduqué dans la tradition de Dieu, dans la sagesse des mystères, il connaît ce serpent et il se connaît lui-même.

Alors il vit dans la maîtrise de ses organes et il conduit lui-même les forces vers l’alliance avec les mondes supérieurs.

Un initié ne laisse pas le serpent entrer en lui pour être fécondé passivement par sa suggestion, ses influences et ses rythmes.

Il ne le laisse pas engendrer de double magique en lui, mais en toutes choses, il éveille la conscience et l’âme et relie le tout à des mondes supérieurs d’éternité et de pureté.

Un initié n’est pas un spiritualiste ni un être de foi ou de science exclusivement intellectuel et matériel ; il est un éveillé de l’immortelle religion de Dieu, qui est essentiellement ésotérique.

C’est pourquoi un initié connaît le serpent dans les mondes physiques, mais également dans la réalité des mondes subtils et magiques.

Il faut savoir également que le serpent ne vit pas dans la pensée ou dans les sentiments de l’homme ; il a sa propre existence et sa fonction.

Simplement, il aime utiliser les organes de l’homme pour prendre ce dont il a besoin. L’homme fait de même avec un arbre fruitier dont il va s’approcher pour manger des fruits. Il utilise l’arbre, mais ce n’est pas pour autant qu’il est l’arbre.

Le serpent n’est pas l’homme, mais il l’utilise jusqu’à le coloniser et l’asservir.

L’homme terrestre est constitué d’un corps physique, d’un corps de volonté, d’un corps de sentiment et d’un corps de pensée. Ces 4 corps appartiennent à la terre et à la Mère. Ils sont liés aux règnes de la terre et aux 4 éléments de Dieu.

Comme nous l’avons dit le serpent appartient fondamentalement au règne de l’eau et donc à l’éthérisation de la terre.

On peut comprendre alors que le serpent à une fonction vitale car il conduit tout dans l’expansion et lorsque l’homme entre en contact avec lui, il s’anime, devient plus large, plus subtil, mais aussi plus fragile, plus sensitif.


  1. Le corps physique est lié à l’élément terre.

  2. Le corps de volonté est lié à l’eau.

  3. Le corps de ressenti est lié à l’air.

  4. Le corps de pensée est lié au feu.


Le corps physique est à la fois un instrument et un contenant qui cherchent à protéger et à faire vivre tous les corps en lui. Il fait en sorte d’entretenir un système immunitaire parfaitement résistant à toutes les interférences et à tous les trous et faiblesses dans les corps subtils ; c’est un dialogue permanent, un contrôle et une harmonie avec tous les mondes.

Si tu ne fais fonctionner qu’une partie du corps global en délaissant les autres corps, tu créer un déséquilibre, une interférence qui ouvre des failles.

Or, c’est par elles que le monde de l’eau s’engouffre, empli d’influences magiques, pour s’emparer du corps de l’homme, de sa destinée et de son identité, de son existence.

Pour que le serpent n’entre pas, il faut que l’homme soit parfaitement éduqué et qu’il vive dans son être global, entier, véritable.

Si l’homme est mal éduqué, s’il ne vit que dans une partie de son être, il est en déséquilibre et le serpent entre en lui pour s’en emparer.

Cela n’est pas une fatalité ni la volonté de Dieu ;
C’est juste une possibilité qui devient réelle si l’homme abandonne Dieu et Sa religion immortelle.

Si l’homme vit inconsciemment, le serpent entre en lui et s’empare de sa conscience.

Une fois que le serpent est entré, il attend que l’homme s’endorme, car pendant le sommeil, l’homme entre dans le monde de l’eau, que vous appelez le « monde des rêves » ; c’est à ce moment-là qu’il s’empare de l’homme, s’installe en lui et prend possession de sa vie afin de vivre, lui, et d’avoir le pouvoir.

Comprenez que les forces du recyclage appartiennent à la terre et les forces de l’eau à l’expansion des mondes subtils autour de l’homme, qui sont semblables à des images oniriques porteuses d’influences et de forces magiques.

Le serpent est lié au monde magique qui entoure l’homme. Cela n’est pas négatif en soi, ce n’est qu’un mouvement d’âme, une fluidité. Cependant, il peut devenir une hypnose et a bien d’autres fonctions obsédantes qui font que l’homme en déséquilibre peut devenir inconscient et se faire envoûter et déposséder de sa véritable identité.

L’homme se perd alors dans ces mondes de l’eau, rêve sa vie et poursuit des chimères qui lui semblent pourtant bien réelles.

Ce serpent est une force créatrice qui doit être rendue consciente et orientée dans la bonne direction pour que l’homme obtienne ce qui est juste dans sa vie.

Si ce serpent constate que l’homme est le maître de son corps, des énergies de sa vie, de son être intérieur et qu’il est relié à un monde supérieur, il le respectera parce qu’il verra que l’homme sait d’où il vient, où il doit aller et ce qu’il doit faire.

Le serpent aime servir l’homme qui sait lui-même qui il doit servir et qui met en œuvre ses propres organes que sont la pensée, les sentiments, la volonté et le corps pour créer un corps subtil pur à ce qu’il croit être juste et vrai.

Si l’homme est inconscient, ignorant, faux, sans identité propre, sans individualité, sans religion, tradition, gouvernement authentique, le serpent devient le roi, le maître, le dieu de la vie de l’homme et c’est à ce moment‑là que le conflit s’instaure.

Une guerre inconsciente commence entre l’âme véritable de l’homme, sa conscience profonde et l’influence du serpent.

La floraison des 5 sens tournés vers les mondes supérieurs ne peux avoir lieu, les sens sont tournés exclusivement vers les besoins du corps physique.

Plus l’homme subit cette influence, plus le serpent crée un double à l’intérieur et autour de lui, qui est une fausse identité, avec la détermination de plus en plus prononcée de prendre le contrôle, d’utiliser ce corps pour sa propre existence et pour faire apparaître son monde.

Ce dessin méditatif est une vraie cartographie des mondes magiques qui vivent autour de l’homme et qui révèle la puissance du serpent pour faire de l’homme son esclave.



Posts récents

Voir tout

Le secret de l'Androgyne

Les racines de l’enseignement des Anges remontent à Enoch, le premier homme à avoir utiliser le mot « Ange » et à en avoir révélé l’existence. On peut considérer qu’il y eu une humanité ou l’existence

Comments


bottom of page